Parées au décollage !

Date

Une feuille, un stylo et deux amies, Cécile et Émilie, autour d’une table.
Voilà comment débute une grande aventure. En tout cas celle-ci c’est le cas. Deux amies qui ont décidé de tout plaquer, marre de se heurter à des murs chaque jour dans leur métier respectif.

Qu’à cela ne tienne, si personne n’est capable d’avoir la même vision des choses qu’elles, alors elles se débrouilleront toute seules pour atteindre les sommets.
Un jour comme un autre croyaient-elles, mais cette journée allait signer le départ d’une aventure fantastique. Elles ont gribouillé quelques mots sur cette feuille blanche, tout d’abord une idée générale, puis un nom improbable, un logo mal dessiné, et petit à petit leur projet prenait forme sur cette page. Car des idées elles n’en manquaient pas ! Des idées qui pouvaient paraître folles … comme ça, à la volée, mais qui jours après jours devenaient de plus en plus crédibles, réalisables. De toute manière, personne ne pourrait plus arrêter la machine qui était en marche.
Emilie et Cécile se sont alors mises à frapper à toutes les portes, avec un tel  aplomb et une confiance en elles si forte que personne n’a jamais osé les refermer sur elles.

Mieux que ça, certains ce sont eux aussi mis à croire en leur projet. Une École du Sport et de l’Art .Et elle s’appellerait L’ESAM. Personne, avant elles, n’avait pensé à associer le sport et l’art dans une même entité. Les contours de cette folle entreprise ont pris formes tout doucement, les partenaires qui leur avaient promis de l’aide ont joué pleinement leurs rôles ! Un local a été trouvé, le propriétaire a fait des efforts de loyer, des bureaux ont été donnés, des ordinateurs, de l’argent, et même croyez-le ou non, deux minibus d’occasion. Personne n’a pu résister à la fusée L’ESAM. Chacun voulait avoir sa place dans le cockpit aux côtés de nos deux amies, car, si fusée il y avait, c’était pour faire un long et beau voyage.
Le côté sport se fait en outdoor : été comme hiver, avec un slogan bien à eux : “Tout est dans l’équipement “. Des principes et des valeurs sont mis en place : aucune compétition, de l’entraide et de la bienveillance. Aucun gros mot n’est toléré sous peine de se retrouver au sol à faire des pompes. Le sourire est souhaité, la bonne humeur conseillée et la politesse exigée ! Le côté artistique était une autre paire de manches : trouver une idée originale ne s’avérait pas si simple que ça…jusqu’au jour où elle s’est imposée comme une évidence. Le projet central serait une comédie musicale, où les enfants parleraient ou plutôt chanteraient leur vie de tous les jours, leur histoire, leur vision. La troupe “LES MAUX D’ENFANTS” était née! Le travail abattu titanesque : 22 chansons écrites et composées entièrement par un auteur et un compositeur “local”. Professeur de chant, chorégraphe, professeur de théâtre, habilleuses, toute une équipe s’est démultipliée pour une cause commune : une troupe aux talents extraordinaires !
Le succès de cette troupe d’enfants ne s’est jamais démenti, et a même dépassé quelques frontières, pour l’instant … départementales certes, mais un jour peut-être plus ! On leur souhaite, on y croit même, car à mon avis, la fusée L’ESAM n’a rien d’une étoile filante, nos deux directrices et amies ont traversé bien des tempêtes de météorites, mais aucunes ne les as télescopé au point de mettre fin à leurs rêves. Au contraire toutes les embûches rencontrées les ont rendues encore plus grandes. Leur force et leur détermination elles aussi ont voyagé, au point que bon nombre d’acteur de la vie sociale, écologique,  associative, ou autre écoles publiques et privées, sont venus, un à un, frapper à leur porte, leur demandant s’il était possible de travailler main dans la main.

Leurs valeurs plaisent, leur travail paie. Et c’est après quatre ans de réussite que Cécile et Emilie se sont dit qu’il était temps de partager leur concept, leur école, leur bébé, avec qui voudrait bien faire partie de l’aventure L’ESAM.
Après avoir déposé leur marque, elles se sont lancées à l’assaut d’une nouvelle planète, les franchises! La fusée a quitté son état stationnaire, relançant les réacteurs à fond pour se diriger tout droit vers un travail MO-NU-MEN-TAL … Mettre toute leurs têtes par écrit. Et leur têtes était vraiment pleines .Des semaines, des mois de discussions, plus d’un an de travail dans l’ombre, avec les équipes d’avocats, la chargée de communication, les  photographes, les partenaires, tout a été mis à plat, pour que nous arrivions à ce jour : Samedi 29 janvier 2022.
Le lancement officiel du réseau de franchise national de la marque et de l’entité “L’ESAM “. Après avoir réuni, familles, amis, partenaires, adhérents devant leur bureau, nos deux amies ont annoncé en grande pompe l’heureux événement. L’ESAM est dorénavant franchisable ! Le but : des bébés L’ESAM partout en France !
Alors si vous aviez envie de vous lancer à votre compte mais que vous ne saviez pas par où commencer, le départ est donné à L’ESAM, si vous aviez peur de ne pas y arriver, la confiance est à L’ESAM , et si vous n’aviez aucunes idées réelles de projet, votre projet c’est L’ESAM.

Tout a été ficelé ,vu et revu pour que les prochaines franchises se sentent accompagnées. Personne ne sera lancé dans l’inconnu, les franchises L’ESAM seront accompagnées de supports , de plaquettes explicatives ,de tutos, par elles, nos deux directrices, les fondatrices. Un kit d’accueil complet, une charte graphique et des visuels forts, un système d’assurance fiable ,tout je vous dis bien tout, sera mis en œuvre pour vous accompagner… rien n’a été laissé au hasard.
Prendre une franchise L’ESAM, c’est entrer dans une grande famille .Et quoi de mieux que de se sentir accompagné et bichonné au sein de cette famille ?

Alors  n’hésitez plus … Quoi qu’il en soit, Cécile et Émilie ont donné ce samedi 29 janvier 2022 le top départ d’une nouvelle aventure, l’apothéose de ces cinq années de dur labeur. La fierté brillait dans les yeux de l’assistance et quelques larmes ont même coulé discrètement .

Les félicitations et les acclamations n’ont cessé de pleuvoir et il y avait de quoi. Partir de zéro et arriver à de tels résultats : ça force l’admiration ! Nous n’avons pas fini d’entendre parler des franchises L’ESAM c’est certain. 

Je prédis un avenir radieux à nos deux amies qui ont mis la fusée L’ESAM sur orbite pour aller un peu plus …….tutoyer les étoiles 🌟 !

                                                                                                                              K .

 

Share on facebook
Facebook
Share on email
Email

autres
articles